La cartographie des sources (simplifiée en 6e ou plus complexe en 3e) a vite trouvé ses limites lors des recherches en classes de 3e (sur des sujets de controverses par exemple).

Aussi, en m’appuyant sur :

j’ai essayé de dresser une typographie des autorités informationnelles en ligne.

Je crois qu'il y a là des pistes intéressantes (bien que sans doute incomplétes) pour appuyer encore un peu plus l'un des objectifs : la connaissance par les élèves de leur environnement numérique et comprendre les enjeux de la publication en ligne.

De la typologie des sources à la typologie des autorités : situer un discours dans un contexte pour l’évaluer

Je ne l’ai pas encore testée avec les élèves. En l’état, elle est plutôt destinée à nous-mêmes profs-docs désireux d’amener les élèves à se questionner sur les sources qu’ils utilisent pour leurs travaux.

En voici une version reformulée qui pourrait être un objectif de formation pour des élèves de fin de collège.

De la typologie des sources à la typologie des autorités : situer un discours dans un contexte pour l’évaluer

Ainsi, toutes les questions de fiabilité, validité, qualité de l'information se placeraient plutot du coté du discours et de la place de celui/ceux qui parle(nt).

Il n'y aurait plus de bons ou de mauvais sites lors d'une recherhce documentaire mais des questions à se poser pour situer le discours de celui qui parle.

Tag(s) : #Cartographie des sources, #Pédago et littératie
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog