Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce billet s'appuie sur une initiative de Sophie Bocquet – Tourneur et un projet de Twittclasse auquel nous avons pris part cette année.

"2015 #saviezvousque...la twittclasse", projet présenté sur Expérithèque par Sophie.

Pour les élèves, il s’agit de tweeter

«pour diffuser des informations à leurs followers sur le cours de français. La balise #saviezvousque propose des « scoops », #défiexpress des défis à relever pour leurs abonnés… Ils échangent avec d'autres classes, lancent des défis… Peu à peu, ils s'ouvrent vers l'extérieur et s'enrichissent tout en maîtrisant de mieux en mieux le réseau social Twitter. »

Expérithèque- Sophie Bocquet-Tourneur

Concrètement, au collège, j’ai proposé cette séquence à ma collègue de français pour 2 classes de 4e. A partir de janvier, nous allons l’élargir à une classe de 4eSEGPA. En effet, ce type de séance m’a semblé tout à fait adapté à ces élèves et à la demande de ma collègue qui souhaitait « faire écrire les élèves »

Nous avons choisi pour les séances d’éducation aux médias et à l'information (EMI) en 4e un fil conducteur

« Vivre ensemble dans un monde connecté sur le Web »

En plus de cette séance hebdomadaire qui rentre dans un horaire d’IDD, nous allons commencer, avec ces élèves, les séances du parcours de culture numérique à partir de janvier. L’ensemble de ces séances est pensé en cohérence autour de cette idée d’EMI distribuée dont j’ai déjà parlé à la suite de Divina Frau-Meigs puisque nous avons commencé par une séance en éducation civique qui a permis de réactiver les notions abordées en 5e autour des réseaux sociaux et d’aller plus loin sur celle de collecte des données.

Séance 1 : Les limites des libertés individuelles sur le Web en éducation civique

A partir de sources sélectionnées sur Storify les élèves devaient construire un document de collecte sous forme de carte mentale autour des 4 questions :

  • Qu'est-ce qu'une donnée personnelle ?
  • Qu’est-ce que la géolocalisation ?
  • Qu’est-ce que la publicité ciblée ?
  • Qu’est-ce que la CNIL ?

Enfin, nous leur avons demandé, une courte synthèse autour de la question : "Pour ou contre la collecte des données personnelles ?".

Voici la correction proposée :

Pour se financer les plateformes de partages et les réseaux sociaux ont besoin de collecter nos données afin de les revendre à des publicitaires

Qu'est-ce qu'une donnée personnelle ?
« Les données personnelles, c’est tout ce qui permet d’identifier directement (nom, prénom, photo) ou indirectement (lieu et date de naissance, collège fréquenté, ville où l’on habite…) une personne. » Il existe des données personnelles dites « sensibles ». Il s’agit de tout ce qui concerne les origines raciales, ethniques, les convictions politiques, religieuses ou philosophiques, les informations sur la santé ou la vie sexuelle. Ces données ne peuvent pas être exploitées sans l’accord des personnes concernées.

A quel moment sont-elles collectées ?
Chacun de nos gestes et de nos actions sur Internet est décrypté pour mieux nous vendre le dernier produit à la mode : lorsqu’on publie une photo, lorsqu’on clique sur « j’aime », lorsqu’on partage une vidéo etc.

Un exemple d'utilisation avec la géolocalisation
La géolocalisation permet de suivre une personne en temps réel ou en différé, et donc de fournir des informations mais est également une opportunité pour les marques pour faire de la publicité ciblée et locale.

Pour ou contre la collecte de ces données ?
S’il est important de pouvoir retrouver les personnes qui divulguent des propos racistes, diffamatoires (en utilisant l’adresse IP de l’ordinateur par exemple), il faut aussi savoir que c’est en vendant nos données personnelles à des publicitaires que ces grands groupes GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) fondent leur richesse. Il y a un risque d’intrusion dans nos vies privées et de la fin de l’anonymat.
C’est pour cela que certains pensent qu’il faut considérer les données personnelles comme des Communs c'est-à-dire que les protéger est l’affaire de tous, des États, des entreprises et des individus eux-mêmes.

Séance 2 : préparation à la journée du direct. Découverte du réseau social Twitter

Pour cela, reprise d’une partie d’une séance réalisée l’année dernière.

Dans un premier temps, nous construisons ensemble au tableau une carte simplifiée des émetteurs d’information en ligne sur le modèle déjà évoqué pour une séance en 3e.

#saviezvousque Twitter permet de développer des compétences dans le cadre de l’EMI ?

Chaque élève choisit ensuite le nom d’un média et va découvrir son compte Twitter guidé par quelques questions :

1- Nom du média
2- Nom du compte twitter
3- Quel est le format d'un tweet ? (nombre de caractères, contenu, place des mots, symboles utilisées, etc.)
4- Que signifient @ et # ?
5- Quels types d'informations trouve-ton sur le fil twitter ?
6- Quelles sont les 5 dernières informations évoquées sur Twitter ?
COMPARER AVEC LE SITE
6- Quelle est le nom et l'adresse du site ?
7- Quelles sont les 5 dernières actualités à la "UNE" ?
8- Les informations sont-elles les mêmes que sur Twitter ? (rédige une phrase et explique)

A partir de la la matrice de Pierre Fastrez et Thierry de Smedt

A partir de la la matrice de Pierre Fastrez et Thierry de Smedt

Séance 3 : Journée du direct #JDD2014. Revue de tweets

Proposée par le CLEMI, c’est « une journée événement inscrite à l’agenda des actions éducatives du Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, pour mettre à l’honneur la production médiatique et enrichir la culture numérique des élèves.
Les élèves et leurs enseignants sont invités à faire preuve de créativité, à jouer avec les modalités de cette opération, dans le cadre de toutes les disciplines. «

Après avoir observé le fil Twitter de certains médias (séance 2) , les élèves ont réalisé cette revue de tweets collective éditorialisée sur Storify :

https://storify.com/Odysseedln/jdd2014-revue-de-tweets-du-20-novembre-2014

Séances 4,5,6 : Twittclasse. #saviezvousque et #defiexpress

Lors de ces séances, les élèves vont utiliser des tablettes tactiles et/ou les postes fixes .

La première étape est d'ouvrir un compte Twitter pour interagir avec leurs abonnés notamment les 3 comptes de classes participants à la twittclasse #saviezvousque.

Après un temps de présentation du projet, la séance 4 (en ½ groupe) a été un temps d’apprentissage du travail collectif : choisir un nom de compte, définir une charte commune, choisir collectivement un avatar (pas si simple, du coup cette étape n’est toujours pas abouti à ce jour) et une phrase pour se définir, se répartir les rôles, lire les tweets des partenaires et comprendre la" grammaire" de Twitter.

Alternance de recherches, rédaction de tweets, de réponses aux #défiexpress des autres comptes à partir d’un cadre défini par ma collègue et moi-même en début d’heure.

Par exemple, nous leur avons demandé de :

  • Rédiger un tweet #saviezvousque pour présenter la classe
  • Rédiger des tweets #saviezvousque et #defiexpress sur des points de grammaire, de vocabulaire et conjugaison vue en cours de français : le plus que parfait, les adverbes en –ment, le Père Goriot, etc.

Les élèves sont invités à retourner dans leur cahier de français pour y piocher des idées.Une façon détournée de les faire réviser et revoir les options abordées au 1e trimestre.

En parallèle, les élèves doivent répondre aux défis lancés par les autres classes, trouver les réponses, en faisant appel aux autres ou le cas échéants aux documents disponibles au CDI (y compris les documents numériques en ligne). Chaque élève, ou chaque binôme, avance en autonomie, collabore avec d'autres pour définir et rédiger des tweets ou des réponses.

Plusieurs compétences travaillées à travers cette séquence (4 domaines clé dans l’EMI)

Compétences informationnelles :

  • Comprendre que l’information n’est pas statique comme la page physique d’un livre
  • Comprendre qu’une information peut être éditorialisée
  • Maîtriser la navigation et la lecture hypertextuelles

Compétences médiatiques :

  • Définir les caractéristiques d’un réseau social
  • Comprendre que le partage nécessite une appropriation et une redistribution ciblée
  • Produire de la valeur ajoutée en recommandant un document (courte synthèse sur chaque média)
  • Savoir écrire un tweet et respecter les règles d’usages du réseau social

Compétences informatiques :

  • Comprendre que le choix d’un outil (ici Storify) va guider l’ « écriture » : possibilité d’intégrer directement des tweets dans un Storify
  • Comprendre que sur les réseaux sociaux les documents et informations ne sont pas stables mais en perpétuelle mise à jour

Compétences comportementales et éthiques :

  • S’interroger sur les outils utilisés et leur pérennité
  • Interroger le rôle et la place des outils dans nos sociétés (comprendre pourquoi Twitter est présents dans d’autres médias comme la télévision par exemple)
  • Comprendre les liens entre communication, information et divertissement qui se mélangent de plus en plus (en particulier sur les réseaux sociaux généralistes)
  • Avoir conscience de sa présence numérique
  • Faire preuve de motivation sur un projet de plusieurs semaines
  • Savoir travailler en groupe

Présentation du projet twittclasse sur le Web

http://college-la-chaussonniere.etab.ac-caen.fr/spip.php?article534

http://matisse-lettres.spip.ac-rouen.fr/spip.php?rubrique99

http://lcs.lavanlee.clg50.ac-caen.fr/spip/spip.php?rubrique23

Merci à @_Doctoctoc , @sophiebocquet, @lettres_matisse et @ProfDocDoc pour la qualité de ces échanges sur ce beau projet qui est né sur…Twitter !

Tag(s) : #Education aux médias et à l'information (EMI), #Cultures numériques

Partager cet article

Repost 0