Une petite anecdote du jour qui en dit long sur l’intérêt de présenter la démarche aux collègues de discipline.

Plusieurs élèves de 5e viennent en autonomie faire une recherche en éducation musicale (cette collègue n'était pas encore nommée au collège lors de la pré-rentrée quand j'ai présenté la démarche). Je retranscris les grandes lignes du dialogue qui s'est alors engagé avec un élève :

- Bonjour, je viens faire une recherche sur le chant grégorien

- Que vous a-t-on demandé exactement ?

(L'élève sort son carnet de bord sur lequel le travail est noté)

Je lis : Faire une « petite » recherche sur le chant grégorien (avec les guillemets)

- L'élève s'empresse de me dire : elle a dit qu'il fallait faire du copier-coller parce que on va en reparler en cours

- Ah OK !....petit temps d'hésitation de ma part. Avant de reprendre : Donc vous devez faire un document de collecte ?

Cette précision de vocabulaire (passer d'une « petite » recherche à « faire un document de collecte ») a permis aux élèves de mieux cerner le travail attendu. Et plus ou moins spontanément, ils ont eu le réflexe de :

  • citer leur source (au moins le simple copier/coller de l'adresse URL)

  • de sélectionner quelques paragraphes/ou phrases (je leur ai demandé d'essayer d'organiser ensuite 2 ou 3 paragraphes avec des sous titres)

  • d’intituler leur document : « document de collecte : le chant grégorien »

En effet, le document de collecte peut tout à faire être un type de production à demander aux élèves afin d'être retravaillé et repris en classe. Et finalement nous sortir de la frustration du copié-collé.

De mon coté, je me suis empressée de (re)donner la fiche de présentation de la démarche à cette collègue:-)

L'art de faire une "petite" recherche : le document de collecte
Tag(s) : #Document de collecte
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog