Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les débats médiatiques actuels, les annonces ministérielles de ces derniers jours, me confortent dans l'idée que l'enseignement des controverses devient central et essentiel. Les enjeux citoyens de compréhension des mécanismes médiatiques et informationnels liés aux sujets de société qui font débat permettent, me semble-t-,de comprendre et critiquer notre environnement médiatique, sociétal, politique et numérique.

Une controverse est une question qui fait débat dans la société.
Elle est basée sur des savoirs non établis, en particulier dans les domaines scientifiques et techniques (mais aussi en Histoire par exemple).
Ces débats mobilisent une multiplicité et une diversité d’acteurs : leurs statuts sont différents, leurs niveaux d’expertise variables et leurs intentions de publication peuvent être discordantes.
Les connaissances sont relatives à une époque, elles évoluent et sont remises en question : ainsi les différents points de vue ne sont pas des vérités absolues.

Education aux médias et à l'information : comprendre, critiquer, créer dans le monde numérique

Ce type de séances implique de dépasser la recherche d'informations fiables pour s'attacher aussi aux notions d’autorité, de pertinence informationnelle et de véridicité de la source.

J'ai déjà publié plusieurs billets sur ce type de séances. Il s’agit donc ici, d’une redocumentarisation de contenus éparpillés sur ce blog.

Quels sont les objectifs de cet enseignement par la controverse ?

- Apprendre à interroger la crédibilité d'une source.

- Savoir déterminer qui parle, et quelle est sa position dans un ensemble de discours.

- Savoir sur quoi repose la validation d’une information.

- Apprendre à analyser un discours.

- Apprendre à décoder des arguments en fonction du point de vue de celui qui écrit ou parle.

- Savoir contextualiser une information dans un débat (tout ce qui a été publié autour de ce débat) et dans le temps.

- Comprendre que les débats de société (médiatisés comme celui que nous vivons autour des attentats) sont soumis à une chronologie qui oriente les discours et les décisions politiques (voire les lois).

- Développer un point de vue personnel.

- Savoir argumenter.

En EMI, ce sont donc ainsi des compétences informationnelles, médiatiques, informatiques mais aussi comportementales qu’on peut développer.

Compétences informationnelles

* autorité liés à l’identification de l’auteur, de l’entité éditoriale, du support utilisé pour la publication, des citations ou recommandations éventuelles de ce document, des commentaires éventuels ;

* autorité de la forme (type de texte, présence d’éléments publicitaires…)

* autorités liés au fond (qualité de l’expression, de l’argumentation…).

  • Évaluer la pertinence d’une information
  • Comprendre l’intention d’énonciation derrière l’information
  • Établir une cartographie des sources
  • Apprendre à rendre compte d’une controverse

Compétences médiatiques

  • Produire des documents
  • Ajouter de l’autorité à un document en signalant et recommandant sa lecture
  • Apprendre à rédiger des articles collaboratifs (wiki)
  • Savoir travailler en groupe pour des documents collaboratifs et collectifs (pad)
  • Transformer les informations lues, les assimiler pour en faire autre chose (élève-auteur) : Développer la capacité à construire une opinion personnelle, réfléchie et argumentée. Être capable de construire son propre discours sur un sujet donné.

Compétences comportementales et éthiques

  • Respecter le droit d’auteur, et le droit à l’image
  • Tenir compte de l’intérêt d’autrui (ne pas blesser, proposer des informations utiles, etc.)
  • Expérimenter la notion de compétences distribuées : le but n’est plus qu’une seule personne maîtrise tout mais bien de savoir fédérer. S’appuyer sur d’autres
  • Apprendre qu’un point de vue neutre n’existe pas et relater un point de vue extérieur au sien.
  • Comprendre la relativité des points de vue (développer l’empathie)
  • Apprendre à augmenter ses exigences vis-à-vis de l'information
Enjeux citoyens de compréhension des mécanismes médiatiques et informationnels liés aux sujets de controverses

Je prends plaisir à relire ce texte de Anne Cordier sur «Et si on enseignait l’incertitude pour construire une culture de l’information ?», qui nous invite à à questionner l’incertuitude « Car si l’incertitude domine, c’est bien parce que ce principe gouverne nos environnements informationnels, mais aussi économiques, sociaux, culturels. Dès lors nous revient-il de penser urgemment pour chacun le développement du potentiel informationnel (information potential), c’est-à-dire la capacité de l’individu à augmenter ses compétences, quantitativement ou qualitativement (Yoon, 2008). Cette compétence s’avère d’autant plus fondamentale pour la construction d’une culture de l’information qu’elle se situe dans une vision proactive de l’apprentissage, déterminant la capacité de l’individu à s’adapter aux futurs environnements informationnels et numériques"

Je vous invite aussi à relire ces billets sur Doc pour Docs

Cartographier les sources d’information

Recherche documentaire et construction de discours (M. Carbillet)

L’étude de controverses pour expérimenter la culture numérique (M. Carbillet)

A travers l'EMI, nous pouvons, en tant que professeur documentalistes, donner aux élèves les moyens et les capacités de développer leur propre opinion, d'être ou ne pas être "Charlie", mais de savoir expliquer pourquoi, en s'appuyant sur une pensée collective pour la faire sienne.

Je souhaite terminer ce billet en reprenant quelques mots de Louise Merzeau.

Repenser nos communs : les définir, les documenter, les défendre et en organiser la gouvernance. Sur la base de connaissances, d’initiatives collectives, de règles et de principes. En rappelant fortement qu’il n’y a pas de démocratie immédiate, et que seules les médiations – indissociablement organisationnelles et techniques – garantissent l’égalité, la vitalité et la cohésion du collectif.

Louise Merzeau

Tag(s) : #Education aux médias et à l'information (EMI), #controverses

Partager cet article

Repost 0