Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La synthèse de Karen Chabriac-Sahut sur "les relations entre quelques outils emblématiques du web social" ( de janvier 2010) m’avait permis de comprendre le lien entre Netvibes et Delicious, outils que j’utilisais à ce moment-là. Depuis j’ai toujours gardé ce schéma en tête.

Il y a quelques semaines, un nouveau est proposé par le GAPD de Toulouse. Le terme « écosystéme » m’interpelle (d’où le titre de ce billet). Cette fois-ci c’est décidé c’est à mon tour de déterminer dans quel monde (dans quel écosystème) j’évolue.

Ecosystème numérique : de la veille à la diffusion

Comme je le disais dans mon précédent billet sur Pinterest, il y a à mon sens deux façons d’aborder les outils :

  • soit comme une succession d’outils, plus ou moins beaux, plus ou moins didactiques, plus ou moins maniables

  • soit, comme j’essaie de le faire, une occasion de réfléchir à sa propre pratique et de trouver ceux qui seront le plus adaptés à soi d’abord (en fonction de ses compétences techniques) et à ses destinataires ensuite (le plus souvent les collègues et les élèves).

Les outils sont nombreux et de plus en plus nombreux. Avec quelques collègues nous échangeons beaucoup à ce sujet. Nous testons, comparons, critiquons. Certains nous les oublions, certains nous les gardons pour plus tard mais régulièrement ces réflexions m’amènent à repense mon « écosystème de veille et de partage ». Il me parait absurde de vouloir tous les utiliser en même temps. La première chose à faire c’est d’avoir une vue d’ensemble de l’écosystème et d’avoir en tête la phase finale : la diffusion.

Je reprends ici bien volontiers les mots de mesdocsdedoc :

« Réussir une mise à disposition des ressources dépasse les capacités liées à des connaissances informationnelles. Cela demande de mettre en œuvre des compétences relationnelles qui sont à mon avis fondamentales dans l'exercice de notre métier et qu'aucune gestion à distance ne pourrait jamais permettre. »

Mesdocsdedoc

En effet, ce travail de veille, d’archivage et de diffusion n’est réellement efficace que dans un contexte particulier. Celui dans lequel j’évolue. Il ne serait sans doute pas transposable tel quel dans un autre environnement.

Voici les outils que j’utilise (à retrouver pour certains dans la rubrique « ma toile »)

Collecte

  • Nevibes de veille grâce aux flux RSS sur des sites officiels, sur des blogs de docs, sur des sites thématiques et disciplinaires

  • Twitter

  • Scoop.it

  • (Facebook)

Ici plus important encore que l'outil ce sont les personnes qui sont derrière et qui les alimentent par une veille quotidienne et efficace.

Archivage

  • Diigo

  • PMB

Diffusion

  • Twitter (et paper.li)

  • Pinterest

  • Scoop.it

  • Le site web du collège

  • Le bulletin de la semaine envoyé par la direction

  • Et encore et toujours les mails

Sans aucun doute je reviendrai prochainement sur cette problématique car elle est en perpétuelle mutation et les échanges fructueux que j’ai ici ou là me font avancer. Je n'ai fait ici que poser le socle.

Tag(s) : #Mettre à disposition des ressources, #Veille

Partager cet article

Repost 0